2021-2022 : « Hantises » – Catherine Duverger

Invitée en résidence par le Carré d’Art de mai 2021 à septembre 2022, la photographe et plasticienne Catherine Duverger a tenté une approche du territoire de Chartres de Bretagne en s’intéressant à la Seiche, rivière affluent de la Vilaine qui constitue la frontière naturelle du sud de la commune. Ce cours d’eau a subi une importante pollution en août 2017, suite au rejet massif de lactose par l’usine Lactalis sur le site de Retiers, à 30 kilomètres.

Pour sa résidence de création, Catherine Duverger a travaillé autour de cette catastrophe environnementale à partir de documents, de coupures de presse et de témoignages. Par l’usage de la surimpression et de la métaphore visuelle, elle a pris peu à peu la mesure de cet accident, qui, depuis qu’elle en a perçu les contours, hante le paysage.

Un livre sera publié aux Éditions Sur la Crête à l’occasion de l’exposition de restitution, du 15 septembre au 5 novembre 2022.

Être la rivière* : un programme d’ateliers avec l’EHPAD

En parallèle de sa recherche personnelle, Catherine Duverger est allée à la rencontre d’un groupe de résident.es de l’EHPAD de Chartres de Bretagne, dans le but de (re)découvrir à leurs côtés le patrimoine naturel et culturel local. Ces moments ont permis de créer des objets, des gestes rituels et de réunir les conditions d’une production photographique avec les résidents.

Ce travail de prises de vues a abouti à une série, Être la rivière, qui est présentée au centre culturel Pôle Sud, parallèlement à l’exposition au Carré d’Art.

Ces ateliers ont été menés dans le cadre du programme Entre les Images mis en place par le réseau Diagonal et soutenu par le Ministère de la culture.

*Titre emprunté au livre de Sacha Bourgeois-Gironde