Exposition à venir

Du 19 mars au 5 mai 2021 : « A la lisière »

Photographies Juliette Agnel / Texte de Emilie Houssa

Vernissage jeudi 18 mars

Sortir la nuit pour mieux voir ce qu’on nous cache. La nature, la ville, et la perméabilité entre les deux. Les lieux qu’on voit tous les jours se transforment à l’heure où la nuit tombe. Comment voir dans le noir, ce qui nous entoure ? Il faut prendre le temps. Prendre le temps d’une pause longue qui dévoile peu à peu les éléments obscurs qui prennent une nouvelle forme. Il y a la surprise et la découverte, il y a l’invention. C’est également la même chose lorsqu’on regarde des détails qui semblent anodins, ou qu’on scrute un visage en prenant le temps de tout observer comme si c’était un vaste territoire, avec ses plis, ses rebonds, son intériorité.

Il y a aussi la recherche du sauvage, celui qui a pris le dessus dans les forêts sans homme pendant le confinement, et la puissance de la végétation. Rennes est une ville d’un centre, et ses alentours basculent vite vers une nature qui peut être exubérante. J’irais la chercher. Habiter Chartres de Bretagne, vivre avec elle, c’est vivre à l’intérieur d’une ville, entre Rennes et la nature puissante, et c’est ce qui rend intéressant le lieu. Le passage de l’un à l’autre, par la nuit, seront le centre de mes prises de vue.

Juliette Agnel

Cette exposition est présentée dans le cadre d’une résidence mise en place en partenariat avec L’art à l’ouest.
Un livre, qui rend compte de la résidence menée durant l’été 2020 par Juliette Agnel et Emilie Houssa, est publié aux éditions Contrejour sous le titre « Aux étoiles le poids de la terre ». Il sera disponible à l’occasion de l’exposition.

Téléchargez le dossier de presse ici