Exposition en cours

Du 31 mars au 19 juin 2021 : « Aux étoiles le poids de la terre »

Photographies Juliette Agnel / Texte de Emilie Houssa

Vernissage jeudi 31 mars

ATTENTION : Dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons, c’est avec regret que nous annulons le vernissage de l’exposition Aux étoiles le poids de la terre de Juliette Agnel et Emilie Houssa, dont les photographies et les écrits seront cependant installés au Carré d’Art.
Afin de maximiser les chances que ce projet soit visible du plus grand nombre, il sera exposé jusqu’au 19 juin. La fin de la saison 2020-2021 a donc été adaptée et la présentation du fonds historique Yvonne Kerdudo (initialement prévue en mai-juin) reportée à la saison prochaine.
Dans le cadre d’un partenariat avec l’association nantaise l’art à l’ouest et SNCF – Gares & Connexions, les images de Juliette Agnel sont visibles dans les gares de Rennes, Nantes et Vannes en mars et avril.

Dans le cadre d’une résidence menée durant l’été 2020 sur le territoire de Chartres de Bretagne, Juliette Agnel a porté son regard sur la ville et l’agglomération rennaise. Durant plusieurs semaines, elle a exploré les espaces naturels, agricoles et forestiers pendant les nuits estivales. La lenteur de ces déambulations nocturnes dans une végétation plus ou moins contrôlée, et les longs temps de pose ont pu faire apparaître des éléments invisibles en plein jour, les paysages éclairés de façon ténue prenant de nouvelles formes.

L’exposition présentera les images réalisées lors de cette résidence, accompagnées par une nouvelle écrite spécialement pour cette occasion par la romancière et historienne de l’art Émilie Houssa.

« Sortir la nuit pour mieux voir ce qu’on nous cache. La nature, la ville, et la perméabilité entre les deux. Les lieux qu’on voit tous les jours se transforment à l’heure où la nuit tombe. Comment voir dans le noir, ce qui nous entoure ? Il faut prendre le temps. Prendre le temps d’une pause longue qui dévoile peu à peu les éléments obscurs qui prennent une nouvelle forme. Il y a la surprise et la découverte, il y a l’invention. C’est également la même chose lorsqu’on regarde des détails qui semblent anodins, ou qu’on scrute un visage en prenant le temps de tout observer comme si c’était un vaste territoire, avec ses plis, ses rebonds, son intériorité.

Il y a aussi la recherche du sauvage, celui qui a pris le dessus dans les forêts sans homme pendant le confinement, et la puissance de la végétation. Rennes est une ville d’un centre, et ses alentours basculent vite vers une nature qui peut être exubérante. J’irais la chercher. Habiter Chartres de Bretagne, vivre avec elle, c’est vivre à l’intérieur d’une ville, entre Rennes et la nature puissante, et c’est ce qui rend intéressant le lieu. Le passage de l’un à l’autre, par la nuit, seront le centre de mes prises de vue. »

Juliette Agnel

Cette exposition est présentée dans le cadre d’une résidence mise en place en partenariat avec L’art à l’ouest.

Un livre, qui rend compte de la résidence menée durant l’été 2020 par Juliette Agnel et Emilie Houssa, est publié aux éditions Contrejour sous le titre « Aux étoiles le poids de la terre ». Il sera disponible à l’occasion de l’exposition ou en librairie.

Téléchargez le dossier de presse ici

Juliette Agnel – Chartres de Bretagne, 2020

Juliette Agnel – Chartres de Bretagne, 2020

Juliette Agnel – Chartres de Bretagne, 2020